La prochaine fois, le feu

Non disponible.

En dépit des bouleversements psychologiques et sociaux qu'il exige, cet ouvrage ne veut que proposer la solution de bon sens au problème de la place des Noirs dans la société américaine. Malgré le ton parfois menaçant, malgré la satire souvent mordante, La prochaine fois, le feu est avant tout un appel à la modération, une ultime tentative de compromis (en 1963) entre les extrémistes des deux bords aveuglés par la passion.Tant par l'actualité des phénomènes dont il présente l'analyse irréfutable que par le mélange de douleur contenue et d'ironie cinglante qui lui donne ce ton si particulier, ce témoignage ne manquera pas d'attirer l'attention du lecteur qui en retiendra les qualités littéraires autant que l'importance politique.

Les libraires vous invitent à consulter

Jenkins adapte Baldwin : un réalisateur de grand talent pour un grand écrivain

Par publié le

Variety nous apprenait tout récemment l’adaptation par Barry Jenkins, réalisateur de Moonlight (Oscar du meilleur film 2017), du roman de James Baldwin If Beale Street Could Talk, publié en France chez Stock en 1975, sous le titre Si Beale street pouvait parler. Ce roman, paru en 1974 dans sa version originale, raconte l’histoire d’amour entre Tish, 19 ans, et Fonny, un jeune sculpteur noir dont elle attend un enfant et qu'elle a l'intention d'épouser. Mais Fonny, accusé d'avoir violé une jeune

Les 10 livres qui ont construit Barack Obama

Par publié le

Plus qu’une semaine avant que les Américains n’élisent leur nouveau représentant à la Maison-Blanche… Cela constitue donc la fin du mandat du président Barack Obama, un lecteur insatiable qui a partagé avec constance sa passion de la lecture. Nous avions d’ailleurs abordé le sujet ici et là. L’excellent orateur a collaboré à l’édition de novembre du magazine Wired, et en a profité pour dévoiler les ouvrages qui ont fait de lui l’homme qu’il est. Wired signale que 89 heures seront nécessaires po

I have a dream

Par publié le

I have a dream... On ne peut passer sous silence ce grand discours prononcé par Martin Luther King le 28 août 1963, au Lincoln Memorial, à Washington, D.C.. Il insuffla un tel vent d’espérance que son message porte haut et fort encore aujourd’hui. Un rêve, un souhait d’égalité entre les Blancs et les Noirs qui a fait du chemin depuis, même s’il demeure encore des disparités. Nous avons voulu marquer ce célèbre discours et marcher en aval avec cette soif de justice que Luther King a clamée. Quoi

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres