Les maisons

Paru le

Papier ISBN: 9782924491119 Manquant temporairement. 23.95$

Dans trois jours, Tessa, agente d'immeuble et mère de trois enfants, a rendez-vous avec un homme.Entre-temps, il y aura des visites de propriétés, l'essayage d'un maillot de bain, un pont à ne pas briser, des rappels de l'enfance, la peur de vieillir dans l'amertume. Habitée par une peine indélogeable, Tessa examine les contours de son passé. Cesse-t-on un jour de désirer ce que l'on a si ardemment voulu? Roman sur l'amour et la transformation, Les maisons fouille les drames privés qui se révèlent derrière les portes closes de nos intérieurs encombrés.

Les libraires craquent

  • Le meilleur de 2015 par la librairie Les libraires

    On connaît déjà Fanny Britt comme dramaturge, auteure jeunesse et essayiste, et voilà que l’on découvre son premier roman, une œuvre bien ciselée, où transparaissent son amour des dialogues et son sens du rythme. Même si tout va bien dans sa vie (carrière d’agente d’immeuble, un mari et trois enfants), Tessa a l’impression que quelque chose lui échappe, que la vie n’a peut-être pas rempli toutes ses promesses. Alors qu’un amour du passé refait surface et lui fixe un rendez-vous, Tessa pense être infidèle. En attendant ce moment, elle explore son passé, ses désirs, ses doutes, son quotidien. On se reconnaît dans ce personnage complexe et touchant. Ce roman se lit presque d’un souffle, tellement il nous habite.
    - Alexandra Mignault, Les libraires

  • Le meilleur de 2015 par la librairie Les libraires

    L’expérience de l’écriture dramaturgique de Fanny Britt transparaît dans Les maisons, le premier roman de l’auteure qui trouve sa force indéniable dans les dialogues menés avec brio. Mais pas que, puisque la puissance de ce roman se niche aussi dans le discours intérieur de la narratrice, une agente d’immeubles à la trentaine presque révolue qui sera confrontée au retour d’une ancienne flamme jamais tout à fait éteinte. Avec un ton personnel qui n’accuse jamais un mot de trop, l’auteure revisite les moments charnières d’une vie, de celle qui se trame entre les quatre murs des maisons bien ordonnées.
    - Isabelle Beaulieu, Les libraires


  • Commenté dans la revue Les libraires par Élise Thériault, librairie Les Bouquinistes

    Une agente immobilière fait la rencontre d’une personne qui revient tout droit du passé. Ils ont rendez-vous. L’existence de cette femme sera-t-elle bouleversée à jamais? Ce roman nous plonge dans le cœur de Tessa, cette femme qui est à la fois mère, amante, amie, fille et sœur. À l’heure des bilans, elle nous raconte son arrivée à Montréal avec sa mère et son frère, sa rencontre avec sa meilleure amie, celle avec son premier amour, la naissance de son premier fils. Que se passe-t-il quand on a l’impression de ne pas être la personne que l’on croyait devenir? L’avenir ne nous avait-il pas réservé autre chose? Quelle maison faut-il choisir? Les maisons de Fanny Britt est un roman beau et lumineux, parfois drôle et surtout très touchant.


Les libraires vous invitent à consulter

Les balados littéraires : La parole est d'or

Par publié le

Le balado porte bien son nom : en voiture, en autobus, à pied ou confortablement assis dans notre salon, il peut nous accompagner là où nous le voulons. À partir d’un téléphone portable, d’un ordinateur, d’un baladeur numérique ou d’une tablette, une panoplie de reportages, d’entrevues ou de discussions sur le sujet de notre choix peut nous arriver directement dans les oreilles en temps voulu. Et à partir de ce moment, toutes les surprises sont permises.

Jean-Philippe Dion : Les chemins empruntés

Par publié le

Cela fait depuis une bonne dizaine d’années que Jean-Philippe Dion chronique, interviewe, anime, produit, et il n’est pas au bout de son trajet. Dernièrement, il a publié La vraie nature, un livre issu des deux premières saisons de l’émission télé du même nom. Cet album tous azimuts est à l’instar de celui qui l’a conçu : créatif, sensible et ouvert sur les autres.

Evelyne Brochu : La beauté des paradoxes

Par publié le

Vivre intensément fait sûrement partie des devises de l’artiste. Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique en 2005, Evelyne Brochu roule sa bosse dans le métier, que ce soit au théâtre, à la télévision ou au cinéma. On l’a vue récemment dans la série Trop diffusée à ICI Radio-Canada, elle sera de la distribution de la pièce Les 3 sœurs mise en scène par René Richard Cyr au TNM en mars 2020 et elle sortira un album de musique cet automne — rien que ça!

12 auteures québécoises qu'il faut avoir lues

Par publié le

Cette année encore, le réseau Les libraires est fier de supporter l’initiative « Le 12 août, j’achète un livre québécois! ».  Dès le 1er août, visitez chaque jour cette page pour découvrir des suggestions de lectures concoctées par les indépendants. Une sélection vous sera dévoilée chaque jour! Quel que soit votre choix, nous vous invitons à visiter votre libraire indépendant ou […]

Miléna Babin dans l'univers de Fanny Britt : « As-tu essayé de pas le dire? »

Par publié le

Dernière de février. Quelques rares bancs de neige agonisent çà et là dans la Métropole. Il en reste au moins le quadruple à Québec. Mes bottes d’hiver, qui me montent jusqu’aux genoux, suffisent à m’accoler l’étiquette de touriste. J’attrape en vitesse un latté au Café Larue (mon préféré, je le déclare chaque fois en sapant ma première gorgée) et réalise : je m’en vais dans la maison de celle qui a écrit Les maisons. En poussant la porte vitrée du commerce pour regagner la ruelle, j’aperçois mo

Karine Vanasse : Les traces laissées en nous

Par publié le

Certainement éculée, l’expression « enfant prodige du cinéma québécois » n’en demeure pas moins tout à fait vraie lorsque l’on évoque le nom de Karine Vanasse. La jeune femme nous a été révélée dans le film Emporte-moi de la réalisatrice Léa Pool alors qu’elle n’avait que 15 ans. Dix-huit ans plus tard, alors que les beaux rôles se sont succédé tant au Québec qu’aux États-Unis, nous la retrouvons au cinéma dans Et au pire, on se mariera (adaptation du roman de Sophie Bienvenu) aux côtés de la mê

Quand les courtiers immobiliers envahissent la littérature

Par publié le

Parce qu’il est toujours intéressant de découvrir les différents portraits que la littérature peut dresser d’une profession, nous vous invitons à découvrir douze fois le métier d’agent immobilier à travers des romans, des bandes dessinées, des albums jeunesse, du théâtre et même de la poésie. Bonnes découvertes!   Bande dessinée québécoise :Du chez-soiAriane Dénommé (Mauvaise […]

12 livres québécois qui présentent des femmes qui s'affirment

Par publié le

PAR LA LIBRAIRIE IMAGINE (LAVAL) Libraire : Julie Bourcier   1. Les superbesMarie Hélène Poitras et Léa Clermont-Dion (VLB éditeur)Le succès féminin reste, encore aujourd’hui, un sujet qui dérange, qui déstabilise, qui oblige souvent les femmes à justifier leurs actes, leurs choix, leurs motivations. Les superbes reste, à ce titre, un ouvrage tout à fait pertinent […]

Les 50 meilleurs vendeurs 2016 au Québec

Par publié le

Alors que l’heure des bilans sonne, Les libraires ont demandé à la BTLF, l’organisme qui gère le système d’information sur les ventes de livres au Québec (Gaspard), de nous faire connaître la liste des 50 livres les plus populaires en 2016 en librairie indépendante. Les ventes de 2016 ont ainsi été compilées jusqu’au 11 décembre […]

Prix littéraire des collégiens 2017 : les finalistes sont connus

Par publié le

Les finalistes de la 14e édition du Prix littéraire des collégiens ont été dévoilés ce vendredi 11 novembre au Musée des beaux arts de Montréal. Les cinq oeuvres soumises cette année aux étudiants sont les suivantes : Les maisons, de Fanny Britt (Le Cheval d’août) Le poids de la neige, de Christian Guay-Poliquin (La Peuplade) Mektoub, […]

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres