Noeud coulant

Éditeur QUARTANIER (LE)
Collection : série QR
Paru le
Papier ISBN: 9782896980758
Numérique - Epub Sans protection ISBN: 9782896980765
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782896980772
Offrir en cadeau numérique
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 5 à 14 jours

Un mur, le pied d'un mur, l'angle formé par le sol et ce mur, un angle presque droit, une allumette et le noir, le bruit que fait l'allumette en craquant, un puits, le fond d'un puits, une corde, sa lumière noire, une toute petite corde, un monde à usage unique, la peur, la peur dans le corps, la peur en nuage autour de soi et de l'allumette, la pluie qui tombe, un ongle gratte la paroi, un chien pisse, minuit sonne, le sol manque sous les pieds, la honte, le coeur qui bat, la corde de plus en plus usée, une porte, le ciel quand même, la lune, les morts sont de plus en plus morts, c'est noir, le noeud coule, une allumette craque et le mur s'éloigne à mesure que j'approche.

Les libraires vous invitent à consulter

Les lauréats des prix de l’Académie des lettres du Québec

Par publié le

C’est jeudi soir dernier que les écrivains primés pour les prix de l’Académie du Québec ont été annoncés. Le prix Alain-Grandbois qui couronne une œuvre de poésie a été remis à Michaël Trahan pour son recueil Nœud coulant édité aux éditions Le Quartanier. Avec cette première parution, le poète Trahan ne passe pas inaperçu puisqu’en plus de recevoir le Alain-Grandbois, il a été récompensé dans les derniers mois du prix Émile-Nelligan et du Prix du Festival de poésie de Montréal.  il y a un noeu

Les finalistes des prix de l'Académie des lettres du Québec

Par publié le

Coup d’œil sur les finalistes retenus cette année par l’Académie des lettres du Québec. Le prix de la poésie Alain-Grandbois est remis à un auteur dont l’œuvre fait exception par sa grande qualité. L’an passé, le prix avait été décerné à René Lapierre pour son recueil Pour les désespérés seulement publié aux Herbes rouges. Cette année, les finalistes choisis par le jury qui était présidé par Émile Martel sont : Nora Atalla, Hommes de sable (Écrits des Forges) Valérie Bourdon, Stand by (Tripty

Michaël Trahan remporte le Prix du Festival de la poésie de Montréal

Par publié le

Il n’a qu’un seul livre publié à son actif, mais son nom circule déjà allègrement. En mai dernier, il remportait le prix Nelligan qui a pour objectif de récompenser un jeune poète pour le caractère exceptionnel d’une de ses œuvres. Un mois plus tard, Michaël Trahan remporte le Prix du Festival de la poésie de Montréal pour son recueil Nœud coulant qui lui a été remis le 4 juin à la Maison des écrivains à Montréal. Sa candidature se trouvait parmi 90 textes proposés. Dès sa sortie en avril 2013,

Festival de la poésie de Montréal: la poésie est partout!

Par publié le

« Je ne suis pas un poète de laboratoire. Je suis dans la ruelle derrière. Je fais une poésie de piétons. » Gérald Godin Que ceux qui croient que la poésie se trouve dans les salons aseptisés réservés à une élite à la langue de bois, qu’ils se détrompent! La poésie est partout, elle est libre, elle vit sur le bitume des rues, sur les balcons, dans les maisons de toutes les villes et de tous les pays. La poésie est le langage du cœur, malheureux et désabusé, comme fier et porteur d’espérance.

Michaël Trahan remporte le Nelligan

Par publié le

 « La poésie est une mauvaise blague : ceux qui ne savent pas rire sont ceux qui lui nuisent le plus. »Michaël Trahan On peut dire que la poésie lui va bien. Nœud coulant est le premier recueil de Michaël Trahan et il permet au poète né en 1984 de partir avec le prix Émile-Nelligan 2014. Un livre «témoignant d’une vive intelligence», ont dit les membres du jury, composé cette année du romancier Jean-Simon DesRochers, et des poètes Monique Deland et Benoît Jutras.  « noir c’est noir ce n’est p

Les finalistes du prix Émile-Nelligan

Par publié le

« Si ce monde pouvait être sauvé, il le serait par ses poètes ». On attribue cette phrase à l’écrivain français Georges Bernanos et si l'on croit à cette idée, il faut vite s’ingénier à prendre soin de la relève. C’est ce à quoi s’emploie la Fondation Émile-Nelligan en remettant un prix annuel à un jeune poète de 35 ans ou moins pour un recueil publié dans la dernière année. Cette année, le président du jury est Jean-Simon DesRochers. Il est accompagné de Monique Deland et Benoit Jutras. Après

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres