Pow-Pow t'es mort

Éditeur 400 COUPS (Les)
Collection : Carré blanc
Paru le
Disponibilité en librairie :
Quantité
Papier Disponibilité ISBN: 9782895406785

Pow Pow, t'es mort Résumé C'est l'histoire de deux garçons. Celle de Manu qui tourne en rond dans sa tête et qui n'a qu'une hâte, pouvoir rentrer à la maison pour jouer à la guerre. Et celle d'Unam, qui tourne en rond dans sa tête et qui n'a qu'une hâte, pouvoir sortir de la maison et retourner à l'école. Un double récit écrit avec poésie et justesse qui raconte le destin de deux enfants que la vie oppose.
La talentueuse Marie-Francine Hébert nous offre un album qui aborde le rapport à la guerre, selon qu'elle est jeu ou réalité. Un parrallèle qui ne laissera aucun lecteur indifférent. Les illustrations à la fois fortes et sensibles de Jean-Luc Trudel accompagnent merveilleusement bien ce touchant récit. Auteure Marie-Francine Hébert a créé, en plus de trente ans de carrière, une oeuvre qui lui a valu l'affection du public et de nombreux prix.
Plusieurs de ses titres ont été traduits en une dizaine de langues. Nul poisson où aller lui a valu le Prix Marcel-Couture en 2004 ainsi que d'être finaliste au Grand prix du livre de Montréal de la même année. Marie-Francine Hébert a été finaliste pour l'ensemble de son oeuvre au Prix de littérature jeunesse des bibliothèques de Montréal 2005. Illustrateur Jean-Luc Trudel est né à Mont-Rolland, dans les Laurentides, il dessine depuis toujours.
Il a été graphiste, dessinateur de storyboards pour des séries animées et illustrateur de livres scolaires. Il publie des albums jeunesse depuis 2010. Ses inspirations sont diverses, mais Maurice Sendak et NC Wyeth demeurent ses références.

Les libraires craquent

  • Commenté dans la revue Les libraires par Lionel Lévesque, librairie de Verdun

    Manu est accro à son jeu vidéo de guerre. Unam, de son côté, vit la réalité de la guerre. Quand le premier a hâte que l’école termine pour aller tuer l’ennemi, le second n’attend que la fin de la guerre pour pouvoir retourner à l’école. Quand Unam n’arrive pas à manger à sa faim, Manu, obnubilé par son jeu, en oublie la sienne. Plus percutante que moralisatrice, l’alternance de ces deux réalités souligne un des grands paradoxes de notre monde et nous conscientise sur la guerre, sur les dérives de nos divertissements et les écarts de comportements qui en découlent parfois. Dès 8 ans.

Vous aimerez peut-être...

X