Qu'ils y restent

Papier ISBN: 9791092111347
Disponibilité en librairie :
Quantité

Tout le monde le sait, derrière les gentils contes de notre enfance se cachent d'horribles personnages et de sombres desseins.Ce que tout le monde ne sait pas, c'est qu'il existe un univers dans lequel loups, ogres, vampires et sorciers règnent en maîtres absolus...

Les libraires craquent

  • Une suggestion de Thiery Parrot par la librairie Pantoute

    Le Loup au nord, L’Ogre à l’ouest, le Vampire à l’est et le Sorcier au sud. Quatre incarnations de nos peurs de jeunesse qui seront poussées à quitter leurs domaines pour les avoir épuisées de leurs « ressources ». Régis Lejonc (scénariste) et Riff Reb’s (illustrateur), le duo qui nous avait offert La carotte aux étoiles, est de retour. Cette fois accompagnés de Pascal Mériaux, ils nous proposent une bande dessinée qui emprunte un peu au conte, un peu à l’album jeunesse et un peu aussi à « l’affrontement ultime » à la manière des « cross-overs » des comic books américains... Reb’s, qui fait encore preuve de polyvalence, souligne d’entrée de jeu que le style qu’il a adopté pour Qu’ils y restent est un hommage, très réussi selon moi, à l’illustrateur russe Ivan Bilibine (1876-1942).


  • Commenté dans la revue Les libraires par Thiery Parrot, librairie Pantoute

    Le Loup au nord, L’Ogre à l’ouest, le vampire à l’est et le sorcier au sud. Quatre incarnations de nos peurs de jeunesse qui seront poussées à quitter leurs domaines pour les avoir épuisées de leurs « ressources ». Régis Lejonc (scénariste) et Riff Reb’s (illustrateur), le duo qui nous avait offert La carotte aux étoiles, est de retour. Cette fois accompagnés de Pascal Mériaux, ils nous proposent une bande dessinée qui emprunte un peu au conte, un peu à l’album jeunesse et un peu aussi à « l’affrontement ultime » à la manière des « cross-overs » des comic books américains… Reb’s, qui fait encore preuve de polyvalence, souligne d’entrée de jeu que le style qu’il a adopté pour Qu’ils y restent est un hommage, très réussi selon moi, à l’illustrateur russe Ivan Bilibine (1876-1942).

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres